A l'invitation de la commission des affaires scolaires de la municipalité, Sophie MEUNIER diététicienne qui accompagne la collectivité au niveau du restaurant scolaire depuis septembre 2009 vient de réaliser une information à l'attention des parents d'élèves, des enseignants et du personnel communal sur l'alimentation des enfants et adolescents.

new_dieteticienneA cette occasion, elle a rappelé l'importance de l'alimentation dans la croissance et la santé des enfants tout en précisant que leur apprendre à manger est tout à fait compatible avec leur faire plaisir.
Selon Sophie MEUNIER, la restauration scolaire a encore souvent mauvaise réputation, alors que celle-ci est de moins en moins justifiée.
Les constats réalisés sur le restaurant scolaire de Saint Gence le confirment aujourd'hui, en effet même si des améliorations sont encore possibles l'équilibre alimentaire des repas est bien assuré. Sur ce domaine la diététicienne a précisé les recommandations de la circulaire interministérielle datée de juin 2001 en matière de nutrition et de sécurité alimentaire en restauration scolaire.

Le repas doit être conçu pour apporter ce dont l'enfant a besoin en fibres, vitamines, protéines, fer, calcium et pour limiter les apports en matières grasses. Pour cela, il doit comporter chaque jour un crudité ou un fruit, un plat à base de viande, de poisson ou d'œufs, des légumes cuits et/ou des féculents, un produit laitier, sans oublier le pain et l'eau. Il est également recommandé de veiller à habituer les enfants à manger peu salé et d'adapter les portions à l'âge des enfants.

Sophie MEUNIER a rappelé l'intérêt pour les parents de regarder les menus affichés au restaurant scolaire, afin d'en tenir compte pour le repas du soir. A titre d'exemple, si le repas de midi est à base de féculents, prévoir plutôt le soir un repas à base de légumes.
Elle a présenté à cet effet la pyramide des besoins des enfants pour les sept groupes d'aliments avec leur fréquence de consommation sur la journée.

Cette réunion a été très apprécié par les parents et le personnel communal présents, qui n'ont pas manqué en fin de séance de questionner la diététicienne sur l'importance d'une alimentation équilibrée, domaine souvent méconnu et négligé du grand public.