Vive le bouclier fiscal, vive la crise !

Vive_la_criseLes revenus des plus riches ont augmenté 4 fois plus vite !

L'Insee publie son enquête sur les revenus fiscaux et sociaux des Français. Entre 2004 et 2007, les très hauts revenus ont crû plus rapidement que les autres, notamment grâce aux redevances issues du capital.

Un niveau de vie des très riches qui évolue toutefois plus vite

L'augmentation des inégalités se fait "par le haut", souligne l'Insee. "Entre 2004 et 2007 les inégalités se sont creusées entre les ménages très aisés et le reste de la population", précise ainsi l'étude.

Cette catégorie de la population ne connaît pas la crise

«Alors qu'elles ne représentent que 1% de la population active, les personnes à très hauts revenus perçoivent 5,5% des revenus d'activité, 32% des revenus du patrimoine et 48% des revenus exceptionnels déclarés (plus-values, levées d'options)», note l'Insee dans l'édition 2010 de sa publication Les Revenus et le patrimoine des ménages. Entre 2004 et 2007, le nombre de salariés gagnant plus de 100 000 euros par an a bondi de 28% et de ceux dépassant le demi-million d'euros… de 70% ! Depuis 2002, leurs salaires ont augmenté en moyenne de 5,8% par an en termes réels, contre une hausse de 2,3% pour l'ensemble des salariés sur la même période. Trois secteurs concentrent plus de la moitié de ces très hauts salaires : le conseil et l'assistance (secteur qui inclut «l'administration d'entreprises» avec notamment les holdings, les têtes de groupe), les activités financières et les activités de commerce de gros.

13,4 % de la population française vit en dessous du seuil de pauvreté

En France, 13,4 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, selon l'étude "Revenus et patrimoine des ménages" réalisée par l'Insee et publiée vendredi 2 avril. Cela signifie très concrètement que 8 millions de personnes vivent avec moins de 908 euros par mois. Ces chiffres portent sur l'année 2007.

Un taux de pauvreté en hausse

Le seuil de pauvreté est habituellement défini en France comme équivalent à 60 % du niveau de vie médian. Soit 908 euros pour l'année 2007.

Serge Roux