Bernadette Chirac, 76 ans, va entrer au conseil d'administration de LVMH pour 45 000 euros mensuels.
Ainsi en a décidé Bernard Arnault après le refus, « pour raisons personnelles » d'Hélène Carrère d'Encausse, secrétaire perpétuelle de l'Académie française, qui avait été pressentie. « Je me réjouis de l'arrivée d'une personnalité qui puisse apporter par son expérience, par sa connaissance des pays du monde entier, un oeil féminin », a justifié le PDG, à l'assemblée générale du numéro un mondial du luxe. Bien qu'invitée régulièrement aux défilés, Bernadette Chirac, qui affectionne les tailleurs Chanel et a offert en son temps un sac Dior à Lady Di, ne passait guère pour une experte de la mode. Si un actionnaire a cru bon de s'émouvoir en lançant un vigoureux « n'importe quoi », la femme de l'ex-président de la République a été élue avec plus de 82 % des voix.
Florence Woerth, 53 ans, est la dernière recrue du conseil de surveillance de Hermès, autre grand nom du luxe français pour 15 000 euros mensuels.
L'épouse du ministre du Travail, Eric Woerth, était connue pour gérer de puis novembre 2007 la fortune de Liliane Bettencourt. Auparavant, elle officiait pour la banque Rothschild. Sa nomination répond à une logique puisqu'elle réunit passion pour le cheval, berceau du sellier-maroquinier Hermès, et expérience de la finance. Après une maîtrise de sciences économiques, Florence Woerth a poursuivi ses études à HEC. En avril 2008, la brillante financière, dont le mari est maire de Chantilly depuis 1995, a créé l'écurie de courses Dam's qui ne réunit que des femmes, épouses de PDG pour la plupart. Grâce à un ticket d'entrée de 15 000 euros, elles font courir des chevaux sous leurs couleurs, casaque rose et toque orange.

Sources : Libération / les Echos / Wikipédia / Challenges

Sans commentaires ...