A l'occasion du quarante neuvième anniversaire de l'arrêt officiel des combats en Algérie, la municipalité avait tenu à s'associer à cette cérémonie commémorative en présence du comité local de la FNACA que préside Roger Mérigaud.

19_mars_2011_Saint_GenceBRCe dernier a évoqué le caractère symbolique de cette commémoration, et précisé qu'aucune autre date ne pouvait se substituer à ce devoir de mémoire.

Le maire Alain Delhoume a rappelé que ce rendez vous du 19 mars marque une volonté forte de la municipalité de célébrer solennellement cet anniversaire de l'arrêt de ce conflit dont l'appellation de guerre n'a été reconnu qu'en 1999, 37 ans plus tard, par l'Assemblée Nationale.
Il a fait état des difficultés que rencontrent tous les peuples réconciliés à se remémorer ensemble leurs périodes de luttes.

En effet la guerre d'Algérie a blessé les deux rives de la méditerranée où toute une génération d'hommes et de femmes y ont sacrifié une partie de leur jeunesse. En Algérie, au Maroc en Tunisie, la violence du conflit armé a conduit la France à oublier ses valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité.
Mais Alain Delhoume a tenu à rappeler que, dès lors que des soldats de notre république ont été engagé dans un combat et que leur sang a coulé, il doit y avoir un égal respect pour les destins sacrifiés et les vies données, avec un entier devoir de mémoire au delà de toute considération. Militaires de carrière, appelés et rappelés, engagés volontaires, harkis, tous ont combattu avec courage et connu les mêmes épreuves, au service de la république et au service de la France. Pour les uns ce fut la protection des populations qui faisaient confiance à la France, pour les autre l'isolement dans le djébel, pour certains l'alternance usante de l'attente et des combats, pour tous le côtoiement de la peur, de la haine, de la souffrance et de la mort.
Aujourd'hui a t il précisé, nous devons collectivement tirer les enseignements de ces conflits pour mieux appréhender le présent et nous projeter dans un avenir de paix et de réconciliation.