Sur le territoire de l'actuel bourg de Saint-Gence se dressait entre le IIème siècle avant JC et la conquête romaine une agglomération gauloise. D'innombrables amphores vinaires ainsi qu'un mobilier archéologique important ont été découverts lors de fouilles menées principalement par Guy Lintz (DRAC) et Christophe Maniquet (INRAP). Elles témoignent de l'importance et de la richesse de cette cité que les archéologues voient comme l'une des capitales du peuple lémovice.

fouilles INRAP juin 2016 [50%]Le terrain concerné par le projet de construction du gymnase, comme toute construction sur le secteur archéologique protégé de Saint-Gence doit faire l'objet d'un diagnostic archéologique qui doit préciser d'éventuelles occupations mais aussi la nature et la chronologie des vestiges.

Réalisé par l'Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP), celui-ci devra :

- détecter et caractériser les vestiges rencontrés,

- décrire la nature des découvertes et relever l'ensembles des anomalies observées,

- préciser l'ampleur stratigraphique et / ou spatiale de l'occupation,

- proposer une interprétation des vestiges et une fourchette chronologique tout en mesurant le degré de conservation des vestiges enfouis.

 

Engagée fin juin, cette opération doit se dérouler jusqu'à mi juillet 2016, et le rapport du diagnostic est attendu pour fin septembre.